Bien choisir ses fenêtres pour faire des économies

de | 11 septembre 2015

Comment bien choisir vos vitres pour une parfaite isolation de votre intérieur ?

Faire des économies est maintenant une habitude pour chacun d’entre nous, du fait de la baisse inéluctable du pouvoir d’achat. Un domaine très important est celui de l’énergie, car les dépenses en électricité et chauffage sont importantes et les tarifs de plus en plus onéreux.

Aujourd’hui nous avons décidé de nous pencher sur les fenêtres et plus particulièrement les vitrages. Il y a quelques dizaines d’années, seul le simple vitrage existait et celui ci était très peu isolant d’où des déperditions d’énergies importantes.

On estime actuellement que 10 à 15% des pertes de chaleur se font par les fenêtres or il existe des fenêtres bien plus performantes que celles à simple vitrage.

L’unité de mesure pour l’isolation d’une fenêtre est la valeur Ug (en W/m²). Il représente la quantité de chaleur qui traverse une paroi d’une surface de 1 m² quand il y a un écart de température de 1°C entre l’intérieur et l’extérieur. Plus la valeur est petite, plus l’isolation thermique est bonne.

A titre d’exemple, en 1970 les vitrages avaient un Ug de l’ordre de 5.8 W/m² et 3 W/m² en 1980. Aujourd’hui pour un triple vitrage il est de 0,6-0,7 W/m² et 1-1,1 W/m² pour un double vitrage (4/16/4 avec argon).


Economies sur le chauffage

La qualité du vitrage des fenêtres n’est pas à négliger car plus celles ci sont isolantes et plus les économies d’énergie importantes.

Le double vitrage 4/16/4 évite une déperdition de chaleur d’environ 40 % par rapport à un vitrage simple.

Le triple vitrage 4/16/4/16/4 permet quant à lui de baisser de manière encore plus importante ces déperditions d’énergie.

Faut il passer au triple vitrage ?

Le triple vitrage, même s’il permet d’augmenter les économies d’énergie, présente quelques inconvénients :

  • le coût (50 à 80% plus cher qu’un double vitrage à isolation renforcée)
  • le poids / l’épaisseur
  • la perte de lumière du fait de la troisième couche de verre

Par conséquent il est plutôt à réserver à certains cas bien précis :

  • A réserver aux façades nord et est,
  • à privilégier plutôt dans les zones géographiques où les hivers sont longs et rigoureux : montages, centre et nord-est de la France par exemple, mais également au Canada, en Suisse ou en Belgique,
  • installer du triple vitrage si votre maison est bien isolée. En effet, rien se sert d’avoir des fenêtres très performantes si le reste de la maison est mal isolé. Rappelons que les pertes de chaleurs sont de 10 à 15% par les fenêtres. C’est beaucoup plus par le toit et les murs. Il est donc important de commencer par cela avant de passer à du triple vitrage.

Changer ses fenêtres pour des fenêtres plus isolantes

Vous êtes décidé à changer vos fenêtres ou vos vitrages pour réaliser des économies, vous pouvez dans ce cas le faire vous même si vous êtes bricoleur averti, ou confier vos travaux de vitrerie à un professionnel

Comme plus de 4000 astucieux, recevez gratuitement nos méthodes pour dépenser moins et gagner plus : votre loto gratuit toutes les semaines, de l'argent poche en plus ou un complément de salaire...


Vous avez aimé, likez, merci d'avance
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •