Comment bien négocier le financement de l’achat de votre première maison ?

de | 24 août 2015

Si vous êtes locataire et que vous souhaitez ne plus verser de loyer à fond perdu, vous avez peut être étudié la possibilité d’acheter votre habitation. Voici quelques points clefs à étudier avant de vous décider.

Quel est mon apport ?

Avant de se lancer dans un projet d’achat immobilier, il est important de vérifier les possibilité qui s’offrent à vous. Pour cela il faut avant toute chose vérifier que vous avez bien les moyens d’acheter. Le premier point à regarder est : Combien ai-je comme apport disponible à court terme ou moyen terme ?

Cet argent doit être disponible rapidement et prouvera au banquier votre capacité à épargner. Cela réduira d’autant vos besoins en termes d’emprunt.

Combien puis-je emprunter ?

Une fois votre apport évalué, il va ensuite falloir déterminer quelle capacité d’emprunt vous allez avoir. Cela dépendra de si vous achetez seul ou en couple, de vos salaires et revenus et de vos crédits actuels (voiture, travaux etc…)

Les banques sont de plus en plus frileuses à prêter de l’argent. Il faut donc avoir un profil attractif. En tout état de cause, le total de vos prêts actifs ne devra pas dépasser 33% des revenus mensuels.

Lorsque vous présentez une demande de prêt immobilier, vous allez pouvoir compter dans vos revenus, votre treizième mois, vos primes, l’intéressement, la participation aux bénéfices etc… mais ne cherchez pas à gonfler vos revenus car votre crédit pourrait être difficile à rembourser par la suite.

Une fois votre capacité de remboursement calculée, vous allez pouvoir déterminer la durée de votre prêt, ainsi que votre capacité totale d’emprunt. Cela déterminera également le taux que vous pourrez obtenir.

Sachez qu’en 2015 les taux sont historiquement bas et c’est donc une période propice aux achats immobilier.

Vous avez donc une somme « disponible virtuellement » pour votre futur achat immobilier. Il ne reste alors plus qu’à trouver le bien adapté à vos souhaits.

Acheter du neuf ou de l’ancien ?

Une fois votre budget établi, vous pourrez aisément rechercher les meilleurs biens immobilier dans la zone géographique recherchée. Passez par les petites annonces, les agences immobilière et les notaires. Vous trouverez de nombreux sites internet et moteurs de recherche.

Si vous optez pour du neuf, contactez un constructeur ou un architecte pour réaliser la maison suivant les plans que vous aurez déterminés.

L’ancien est bien souvent moins cher, mais pas toujours exactement comme on le souhaite. Si vous êtes difficiles, pourquoi ne pas faire construire ?

Hypothèque ou caution bancaire ?

Une fois votre bien sélectionné, le crédit immobilier en cours  de négociation, des garanties seront exigées. Ce  sont des garanties prises par la banque qui accorde le crédit immobilier, afin de se protéger d’éventuels impayés.

La caution s’obtient auprès d’un organisme qui se porte garant si toutes les conditions sont réunies. L’hypothèque quant à elle permet à la banque saisir la maison en cas d’impayé.


Comme toujours il est fortement conseillé pour économiser de comparer. Les assurances hypothécaires ne font pas exception. Au Canada, vous pouvez trouver des comparateurs de prix d’assurances hypothécaires comme www.infoprimes.com

 

Comme plus de 4000 astucieux, recevez gratuitement nos méthodes pour dépenser moins et gagner plus : votre loto gratuit toutes les semaines, de l'argent poche en plus ou un complément de salaire...


Vous avez aimé, likez, merci d'avance
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *